• Bram Stoker

    www.biography.com

    8 novembre 1847 (Clontarf) - 21 avril 1912 (Londres)

    Abraham Stoker, dit Bram, est né le 8 novembre 1847 à Clontarf, dans la banlieue nord de Dublin en Irlande. Il est le troisième enfant d’une famille qui en compte sept. De santé délicate, il doit garder la chambre jusqu’à l’âge de huit ans, nourri, alors, de récits et de vieilles légendes irlandaises contés par sa mère, l’écrivain Charlotte Matilda Thornley. Guéri, Bram Stoker devient à seize ans un robuste adolescent et est surnommé “le géant à la barbe rousse” par ses camarades du Trinity College de Dublin. Passionné par la poésie, la littérature avec notamment les œuvres controversés de l’auteur Walt Whitman, il est très attiré par le théâtre et deviendra même, gracieusement, chroniqueur théâtral pour le journal le Dublin Evening Mail. Diplômé en mathématiques à 23 ans, il suivit dans un premier temps le parcourt de son père dans l'administration et se fit élire au rang de conseiller financier de la Société Historique. Parallèlement à son travail de fonctionnaire, il s’essaya à la création littéraire et publia, en 1875, son premier roman The Chain Of Destiny.
     

    En 1876, il fit la connaissance du célèbre comédien Shakespearien Henry Irving, qui devenant deux ans plus tard, directeur du Lyceum Theatre de Londres, demanda à son ami Stoker d’en devenir l’administrateur. Acceptant l’offre et juste avant de partir vers la capitale anglaise, il épouse, Florence Ann Lemon Balcombe à Dublin. Elle lui donnera l'année suivante un fils, Noël. Les dix premières années à Londres vont être prospères pour Stoker, et lui permette de fréquenter la belle société londonienne. Irving lui donne de plus en plus de responsabilités comme l’organisation des tournées théâtrales en Amérique et en Europe. Pendant son temps libre, il commence à écrire des histoires pour enfant comme le recueil de nouvelles de 1882 Under the Sunset (Au Delà du crépuscule). Sa première oeuvre romanesque fut publié en 1891, The Snake's Pass suivie, en 1895, par Shoulder of Shasta et The Watter's Mou.
     

    C’est lors des fréquentations de la “Compagnie des Beefsteaks” dans les salons du théâtre, que Stoker fit la connaissance de passionnés de surnaturel comme l’orientaliste et explorateur Richard Burton ou du Dr Arminius Vambery. Ce dernier connaissait parfaitement les légendes et le folklore d’Europe centrale comme celle du chevalier Vlad Tepes, célèbre pour son extrême cruauté et dont le surnom était Drakul. La légende veut que Stoker fut aussi membre de "La Golden Dawn", l’une des plus célèbres sociétés secrètes d’occultisme, très prisé à cette époque par de nombreuses personnalités anglaises. Commencé sept ans plus tôt, c’est en mai 1897, que sortit son roman culte : Dracula. Pour écrire cette "Bible du vampirisme", Bram Stoker, très perfectionniste et par souci d' authenticité, passa des journées entières de recherches à la bibliothèque du British Museum. Il visita de nombreux endroits afin de les décrire les plus fidèlement et se documenta sur les us et coutumes pratiqués dans les pays de l'Europe Centrale. Bien que son roman à sa sortie fut un succès mitigé, cela lui vaut quand même son adhésion au "Cercle des Génies de l’Etrange", qui reconnaît en Stoker un nouveau maître du récit fantastique, même si aucun de ses autres récits ne réussiront à atteindre la puissance évocatrice de Dracula et qui, sans cette oeuvre maîtresse, aurait sans doute fait tomber Stoker dans l’oubli.
     

    En 1898, le Lyceum Theatre connut un grave incendie qui entraînèrent d'importantes difficultés financières et rendit houleux les relations entre les deux hommes. Stoker se consacra de plus en plus à l'écriture et publia plusieurs romans comme The Mystery of the Sea en 1902, The Jewel Of Seven Stars en 1903 et The Man en 1905. A la mort d'Henry Irving, en 1905, il entreprit l'écriture de sa biographie intitulé Personnal Reminiscence of Henry Irving. Bram Stoker mourut le 20 avril 1912 à Londres sans qu’on sache vraiment quel mal l’a emporté.

    Source : http://www.pochesf.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :